Comment venir à bout de l’écart de salaires entre les hommes et les femmes dans la Tech d'ici à 2050 ?

Tech déc. 03, 2021

par Caroline Ramade, co-fondatrice de 50inTech.

Les entreprises technologiques façonnent notre avenir. Mais lorsqu'il s'agit d'égalité salariale entre les hommes et les femmes, elles semblent bloquées dans le passé.

L'écart de rémunération entre les femmes et les hommes dans le secteur de la Tech en Europe est toujours de 18,45 %. Autrement dit, les femmes de la Tech gagnent 400 000 € de moins que les hommes au cours de leur vie professionnelle, en moyenne… Et le géant de la banque numérique Revolut peut encore s'en tirer en payant ses cadres supérieurs féminins 30 % de moins que leurs homologues masculins.

Malgré une décennie d'avancées positives sur le long et sinueux chemin de l'égalité des sexes, il existe aujourd'hui un écart de rémunération flagrant. Cette situation est d'autant plus surprenante que les femmes représentent l'avenir de la technologie. Ne pas les inclure représente un énorme manque à gagner. Les entreprises les plus inclusives ont 15 % plus de chances d'avoir des rendements financiers supérieurs.


Comment l'écart salarial se crée-t-il dans le secteur de la Tech ?



L'écart de rémunération est le résultat visible d'une série de forces invisibles qui freinent les femmes dans la Tech. Certaines de ces forces sont inhérentes à la culture d’entreprise :

  • 39 % des femmes citent les préjugés sexistes comme principale raison de ne pas se voir offrir une promotion.
  • 46 % des femmes disent avoir été victimes de discrimination et de harcèlement dans le secteur de la Tech en Europe.
  • 66 % des femmes déclarent qu'elles ne voient pas de plan de carrière clair dans leur rôle actuel.
  • 72 % des femmes dans le secteur de la technologie ont déclaré que la culture de la discrimination était omniprésente dans leur entreprise.
  • 78 % ont le sentiment de devoir travailler plus dur que leurs collègues masculins pour prouver leur valeur.

Aujourd'hui plus que jamais, nous devons aux femmes de créer des lieux de travail sûrs et de "désintoxiquer" ces cultures d'entreprise d’un autre temps. Alors qu’elles ne représentent que 25 % du secteur de la technologie, une femme sur deux décide de quitter le secteur après huit ans à cause de ces discriminations.

Il faut que cela change - maintenant.


Les femmes sont-elles conditionnées à exiger moins ?

Un changement systémique doit avoir lieu. Mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas donner aux femmes les outils dont elles ont besoin pour réussir dès maintenant malgré les freins actuels. Négocier son salaire est un des éléments clés.

Nous savons que les femmes sont moins enclines que les hommes à négocier leur salaire ou leur augmentation de salaire. Elles sont également quatre fois moins susceptibles que les hommes de demander une augmentation - et lorsqu'elles le font, elles demandent généralement 30% de moins. Ce phénomène se constate aussi lors des prises de parole en entreprise, lors des réunions, où les femmes ont tendance à être plus en retrait que les hommes.

Pourquoi ? Comme le souligne à juste titre Michelle Obama, "on a dit aux femmes pendant si longtemps qu'elles n'avaient pas leur place dans une salle de classe, dans une salle de conférence ou dans tout autre endroit où l'on prend de vraies décisions, que lorsque nous entrons enfin dans la salle, nous avons toujours l'impression de ne pas mériter notre place à la table. Nous remettons en question notre jugement."

Les femmes ne sont en aucun cas responsables de l'écart de rémunération entre les sexes. Toutefois, pour soutenir davantage les femmes dans une société où les chances de réussite sont très faibles à cet égard, nous devons veiller à ce qu'elles disposent des outils et de l'état d'esprit nécessaires pour réussir leurs négociations salariales.



Comment combler l'écart de rémunération d'ici 2050 ?

  1. The Compensation Calculator

Le "Compensation Calculator" a été inventé par Github pour mieux aligner la rémunération sur les valeurs de l'entreprise. Il s'agit d'un système transparent et référencé qui calcule le salaire de chaque individu en fonction d'une série d'entrées, telles que le lieu de résidence et le niveau d'emploi.

Ce type de transparence salariale renforce l'autonomie des femmes, car elles peuvent voir combien gagnent leurs homologues masculins et les aident dans la négociation en leur donnant un aperçu essentiel de ce qu'elles peuvent attendre et de la manière dont elles doivent se valoriser.

Des entreprises Tech comme Glitch et Balsamiq et même des entreprises traditionnelles comme Starbucks et McDonald's, ont adopté cette tendance et publient des statistiques sur la façon dont elles rémunèrent leur personnel.
Cela semble porter ses fruits : alors qu'en 2019, les femmes s'attendaient à gagner 6% de moins que les hommes, ce chiffre a été divisé par deux pour atteindre 3% en 2020.

2.    Le pouvoir des outils

Mesurer un problème est la première étape pour le résoudre. Les solutions logicielles telles que PayAnalytics permettent aux responsables RH et aux recruteurs de mesurer les écarts de rémunération à un niveau microéconomique et de répondre aux recommandations sur la manière de combler ces écarts. Elles fournissent des informations essentielles sur les préjugés spécifiques au niveau de l'organisation et des employés.

À l'avenir, les données de rémunération en temps réel devraient éclairer les décisions de haut niveau concernant les niveaux de rémunération. L'entreprise Buffer a déclaré que la transparence des salaires a contribué à réduire son écart de rémunération entre les sexes de 15 % en 2020 à 5,5 % en 2021. Le fait d'être transparent sur qui gagne quoi oblige les managers à devenir plus responsables et motive les femmes occupant des emplois moins bien rémunérés à négocier.



3.    Le pouvoir des communautés

L'inclusion par la communauté est une force croissante dans le secteur de la Tech, et nous sommes extrêmement fiers d'avoir aidé des milliers de femmes à obtenir de meilleurs salaires ou à accéder à des emplois plus inclusifs, ainsi que d'avoir permis aux entreprises d'accéder aux meilleurs talents féminins de la technologie.

Alors que la fin de l'année approche et que les entreprises technologiques procèdent à leur évaluation annuelle des performances, elles feraient bien de se rappeler qu'à partir du 3 novembre, les femmes travailleront "gratuitement" pour le reste de l'année.

Il est clair que nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir pour combler l'écart de rémunération entre les sexes. La seule façon d'y parvenir est que les entreprises et les femmes dans la Tech agissent ensemble - maintenant.

Casser les stéréotypes et rendre le secteur de la tech attrayant, by Behance

A propos de 50 in Tech

50inTech est une réseaux qui propose aux femmes de la tech des offres d'emplois émanant d'entreprises qui ont signé l'engagement 50inTech et qui s'engagent pour plus de diversité en se fixant des objectifs clairs et en apportant la preuve de leur politique de DE&I. L'intérêt est de proposer à ces nouveaux talents féminins un lieu de travail sûr et bienveillant.

50 in Tech donne aussi aux femmes les moyens d'agir en leur offrant un coaching personnalisé et des conseils pratiques pour booster leur carrière dans le secteur des technologies tout en encourageant le réseautage entre pairs et la valorisation les modèles de rôle.



Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.