Comment casser les stéréotypes dans l'informatique ?

Tech oct. 13, 2021

Le numérique est un secteur encore très masculin, ce qui pose problème en entreprise, notamment à cause des comportements sexistes et discriminants mais aussi dans les algorithmes créés par les informaticien·ne·s. En effet, la majorité des logiciels conçus le sont par des équipes très peu diversifiées. Avec la montée en puissance des usages numériques dans notre société, il est nécessaire de casser les stéréotypes pour attirer plus de femmes dans l'informatique.

De plus, les entreprises cherchent à tout prix à embaucher des femmes, pour une raison éthique mais surtout parce que les équipes diversifiées sont beaucoup plus performantes, notamment parce qu'elles répondent aux besoins de tou·te·s les utilisateurs·trices.

L'informatique est un secteur avec de nombreuses opportunités professionnelles mais est également un secteur dans lequel il est possible de s'engager pour des grandes causes. Alors pourquoi hésiter ? Dans cet article, on vous explique le poids des stéréotypes dans l'informatique.

Casser les stéréotypes qui brouillent les ambitions des femmes dans l'informatique, by Tyler Spangler

Comment donner envie aux femmes de travailler dans l'informatique ? Comment lever les stéréotypes qui planent sur le métier de développeur·se ? Sexisme, discriminations, mythe du geek blanc à lunettes, comment redonner aux femmes le goût des métiers de l'informatique ?

En plus de t'expliquer les raisons de l'existence des stéréotypes dans l'informatique, nous te donnons des conseils concrets pour les combattre.

Un peu d'histoire : la montée en puissance des stéréotypes dans l'informatique

L'informatique n'a pas toujours été un métier stéréotypé comme masculin, au contraire !

En effet, c'est avec la montrée en puissance de l'informatique que la tendance s'est inversée. A l'époque, il s'agissait d'un des secteurs les plus mixtes de la société. Entre 1940 et 1980, de nombreuses femmes ont travaillé dans l'informatique, l'un des premiers ordinateurs a même été conçu par une équipe composée entièrement de femmes développeuses.

la présence des femmes diminue avec la montée en puissance de l'informatique

En effet, elles n'étaient pas seules face à une orde d'hommes machistes mais en nombre et pouvaient donc se sentir à l'aise et soutenues. Les femmes étaient donc attirées par ce domaine car le sexisme y était moindre.

Pourtant, elles n'avaient pas une place de choix et étaient considérées comme de simples "ouvrières" . De plus, elles étaient souvent sous les ordres de concepteurs et ingénieurs masculins. D'ailleurs, les stéréotypes dans ces années étaient totalement l'opposé de ceux qui existent aujourd'hui : "si une femme code votre ordinateur, vous arriverez forcément à l'utiliser" .

Dans les années 50, les ingénieurs (souvent des hommes) se sont rendus compte des limites des machines informatiques de l'époque. Ils ont dû utiliser leur imagination pour contourner les lenteurs des premiers ordinateurs. L'informatique n'était donc plus qu'un métier d'"ouvrières" car il avait été revalorisé. Les hommes s'en sont alors emparés. C'est à cette époque que s'est construit le mythe du geek à lunettes.

C'est ensuite lorsque l'informatique se démocratise et qu'apparaissent les premiers ordinateurs personnels que s'ancrent les stéréotypes qu'on connait aujourd'hui. Les ordinateurs sont placés dans les chambres des petits garçons, les femmes étant majoritairement moins poussées à faire des études ou à gagner de l'argent.

Depuis, l'informatique n'a pas bonne presse chez les femmes, qui y sont minoritaires. Il est donc temps d'inverser cette tendance et de laisser les femmes s'emparer de cette technologie lucrative, passionnante et engagée.

Pourquoi les stéréotypes dans la tech posent problème ?

Les stéréotypes dans la tech ont un impact très négatif pour notre société. Ils ancrent et perpétuent les discriminations mais pas seulement.

Les dégâts de cette non-mixité s'observent dans plusieurs pans de la société :

  • Pour la justice sociale : en voyant la place grandissante de l'informatique et notamment de l'intelligence artificielle dans notre société, la non-mixité des équipes informatiques entraîne la formation de biais discriminants dans les algorithmes et une perpétuation des discriminations dans les logiciels informatiques.
  • Pour l'économie : le marché de l'informatique est l'un des rares où l'offre est supérieure à la demande. Il est nécessaire de casser les stéréotypes pour former plus de talents au dévelopement informatique et permettre des prises de postes pour les 200 000 emplois qui seront vacants en informatique en France d'ici 2022. Pourquoi laisser tomber la moitié de la population ? Il faut donc travailler à redorer l'image de l'informatique chez les femmes.
  • Pour la performance des entreprises : les revenus de l'innovation sont 19 % plus élevés dans les entreprises où les équipes de direction présentent une diversité supérieure à la moyenne. Preuve qu'en plus, les stéréotypes ne rapportent pas.
  • Pour les ressources humaines : l'inclusion apporte aussi une meilleure ambiance en entreprise. En effet, 39 % des employé·e·s déclarent qu'ils quitteraient leur organisation actuelle pour une entreprise plus inclusive et 53 % pour les millenials.

Comment casser les stéréotypes dans la tech : les actions concrètes à mettre en place

Nous sommes donc dans un cercle vicieux qu'il serait désormais temps de briser. Les stéréotypes poussent les femmes à se désintéresser d'elles-même du secteur de l'informatique, les recruteur·se·s sélectionnent donc des profils qui ressemblent à ceux qu'ils·elles ont l'habitude de voir, c'est à dire qui sont majoritairement des profils masculins. Résultat : cette non-mixité entraîne du sexisme et des discriminations envers la minorité de femmes, ce qui les poussent encore moins à vouloir pénétrer le monde de l'informatique.

Le cercle vicieux des stéréotypes 

Pour nous, la diversité, ça se cultive. Il faut mettre des actions concrètes en place. Pour ce faire, nous nous appuyons sur plusieurs piliers :

L'histoire : comprendre l'histoire de l'informatique, où et comment les stéréotypes sont nés, mettre en lumière les femmes qui ont effectivement fait grandement avancer cette science.

Par exemple, tu peux t'inspirer de ces femmes :

  • Hedy Lamarr a joué un grand rôle dans l'apparition du Wifi
Hedy Lamarr
  • Ada LoveLace a écrit le premier algorithme de l'histoire
  • Margaret Hamilton a écrit le code qui a permis aux humains d'aller dans l'espace
  • Roberta Williams est la première a avoir intégré des illustrations graphiques dans les jeux vidéos
  • Grace Hopper a participé au développement du premier ordinateur commercialisé et a surtout été à l'origine du COBOL, le langage informatique utilisé par les entreprises et l'armée américaine
  • Megan Whitman est la première femme dirigeante d'une entreprise tech, Ebay.

Il est nécessaire de mettre en lumière tous les jours les femmes dans la tech  pour permettre à d'autres de se lancer !

Un message : pour toucher une cible plus diversifiée, il faut s'adresser à tous les profils. Il faut envoyer le bon message. Par exemple :

  • En rédigeant des offres d'emploi inclusives : utilisation d'une écriture non-genrée, mise en lumière des objectifs de l'offre et non des compétences, éviter de demander un parcours académique particulier type école d'ingénieur.
  • En diffusant l'offre d'emploi sur les bons canaux types Duchess, 50inTech, etc...
  • ou encore en définissant des critères objectifs de recrutement, en favorisant la mixité dans les organes de sélection des candidat·e·s, etc...
Combattre les stéréotypes dans l'informatique, bu Tyler Spangler

L'éducation : l'éducation est primordiale pour casser les stéréotpyes dans la tech.

Par exemple, chez Ada Tech School, notre mission est de fonder l'école Montessori de la tech, dans le but de casser les stéréotypes qui y subsistent et d'attirer plus de femmes dans le secteur de l'informatique. Par exemple, nous mettons en lumière des femmes dans le domaine pour créer des rôles-modèles, notre pédagogie permet de cultiver sa confiance en soi pour casser le syndrôme de l'imposteur. Via notre communication, nous ne perpétuons pas les stéréotypes et nous attirons donc in fine 70% de femmes dans nos promos, sans mettre en place de quotas.

Les valeurs fondamentales : pour permettre de bannir les stéréotypes dans la tech, il faut intégrer des valeurs à ce domaine d'expertise.

  • L'informatique est un langage, qui permet de communiquer et qu'on doit apprendre à expliquer.
  • L'informatique est créatif, il permet de créer quelque chose.
  • L'informatique est féministe : la société est en train de casser les valeurs patriarcales et la tech doit suivre la même tendance et influer des valeurs humanistes, qui prône l'égalité et le respect.

Si tu t'intéresses à l'informatique et à ce que notre formation peut t'apporter, télécharge notre brochure de présentation.

À propos d'Ada Tech School

Ada Tech School est une école d’informatique d’un nouveau genre. Elle s’appuie sur une pédagogie alternative, approchant le code comme une langue vivante, ainsi que sur un environnement féministe et bienveillant. Elle doit son nom à Ada Lovelace qui fut la première programmeuse de l’histoire.

L’école est située à Paris et accueille chaque promotion pour deux ans. Après neuf mois de formation les étudiants sont opérationnels et prêts à réaliser leur apprentissage - rémunéré - pendant douze mois dans une des entreprises partenaires de l’école comme Trainline, Deezer, Blablacar ou encore Botify. Aucun pré-requis technique n’est exigé pour candidater. Il suffit d’avoir plus de 18 ans. La sélection se fait en deux temps : formulaire de candidature puis entretien avec une réponse sous 2 semaines.

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.