Comment apprendre à coder quand on est débutant ?

Tech oct. 28, 2020

C'est décidé, tu veux apprendre à coder ! Mais tu es un développeur informatique débutant.

Qu'il s'agisse d'une curiosité ponctuelle (certains ont profité du confinement pour apprendre à faire du pain, il faut admettre que le code nécessite moins de farine), ou de la première étape d'un parcours de reconversion, les raisons de se mettre à la programmation ne manquent pas.

Apprendre à coder, pourquoi ?

Un extrait de code PHP derrière un bonhome en carton qui sourit
Un bout de code PHP
  • Pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit :

C'est indéniable, le monde qui nous entoure est de plus en plus numérique, et le code est partout autour de nous : sur nos ordinateurs, bien sûr, sous la forme des sites web que l'on consulte, des programmes que l'on utilise, ou encore sur nos smartphones, mais aussi dans des endroits auxquels on pense moins. Quand on va à la banque, l'automate nous présente un écran d'accueil, programmé avec du code et écoute les évènements du clavier. Grâce au code, il communique ensuite avec les serveurs de notre banque, eux aussi écrits avec du code. Autre exemple : les tableaux d'affichage de la ville qui nous donnent la météo et l'indice de pollution. Ceux-ci communiquent grâce à une carte SIM avec un serveur, et sont également programmés grâce à du code.
Comprendre le code c'est donc pouvoir mieux appréhender le monde dans lequel nous vivons, en comprendre les mécanismes, les grands principes, et mieux comprendre ce qui se passe dans les coulisses quand votre ordinateur galère à ouvrir une page web !

  • Parce que le code est un outil de création inouï :

Maîtriser les bases de la programmation et savoir créer des applications est une porte d'entrée vers un monde de possibilités souvent insoupçonné. Cela permet en effet d'écrire ses propres programmes, qu'il s'agisse d'un jeu, d'une application utile au quotidien, ou encore un script pour automatiser certaines tâches. Apprendre à coder confère un pouvoir de création de projets extrêmement variés et originaux à partir de rien, seul·e ou à plusieurs, sans autre matière première que sa propre réflexion !

  • Parce que le métier de développeur·se est plein d'avenir :

Enfin, si savoir programmer peut être un hobby très enrichissant, cela reste une excellente opportunité en termes de carrière : le métier de développeur·se est toujours très recherché et cette tendance n'est pas prête de faiblir. C'est un des domaines où les entreprises sont plus intéressées par tes compétences et tes capacités que par la façon dont tu les as acquises, contrairement à d'autres univers où le nom sur le diplôme change tout.

Comment se lancer quand on est débutant ?

Un ordinateur ouvert sur des lignes de code et une assiette contenant une part de gâteau.
  • Choisir un (par)cours

Il existe une multitude de ressources pour apprendre à coder sur internet quand on a un niveau débutant, avec des formats, des durées, des thématiques et des modalités assez variées. Pour une personne qui débute, il est malheureusement très facile de se noyer dans la quantité de tutos disponibles. Il peut donc être plus facile de choisir un cours - une série de contenus (textes ou vidéos) suivant un fil conducteur - plutôt qu'une liste de tutos qui risqueraient d'être au mieux redondants, au pire contradictoires et déstabilisants.

Ces cours comportent souvent une mention explicitant leur niveau de difficulté, beaucoup sont de niveau débutant, leur thématique générale ainsi que les éventuels pré-requis nécessaires. Pour certains d'entre eux, du contenu textuel vient s'ajouter aux vidéos, ce qui vous permet de choisir la modalité qui vous convient le plus.

Pour commencer, les cours proposés par OpenClassrooms sont un bon exemple de ressources  : une vidéo d'introduction vous explique exactement ce qui va être abordé dans le cours, le niveau de difficulté est également noté et le cours suit un cheminement clair, logique et accessible. Dans la même veine, Udemy propose également des cours en vidéo dont certains sont accessibles en langue française.

  • Choisir un langage

La question que l'on se pose souvent en se lançant est celle du langage par lequel commencer.
Avant toute chose, il convient de dire qu'il n'y a pas UN bon langage par lequel débuter pour apprendre la programmation : chaque langage a ses avantages et ses inconvénients, et beaucoup de concepts que vous apprendrez dans l'un se retrouveront dans les autres. Si vous apprenez en autodidacte, il peut être préférable d'apprendre un premier langage et de s'y sentir suffisamment à l'aise avant de passer à un autre.

Python est souvent cité comme étant un bon premier langage pour les débutants, sa syntaxe étant claire, sa lecture facile et ses utilisations variées.
Il est également courant, notamment dans un cursus de développeur·se traditionnel, de commencer par le langage C : bien que n'étant pas le plus facile, c'est celui sur lequel se basent nombre d'autres langages. Par ailleurs, on y croise des concepts fondamentaux qui sont parfois invisibles, bien que présents, dans d'autres langages dits de plus haut niveau. Commencer son apprentissage par le langage C, c'est donc une stratégie pour se créer une base de connaissances stable et solide sur la programmation.

Enfin, de nombreuses personnes débutantes se lancent spontanément dans l'apprentissage du HTML et du CSS : ce choix permet en effet de s'initier en construisant des pages Web, qui présentent de gros avantage de donner un impact immédiat et visible à votre code. Pour autant, les concepts des langages de programmation cités au-dessus ne se retrouvent pas, ou peu, en HTML et CSS : il peut donc être utile de compléter cet apprentissage par celui du Javascript : très courant et avec de nombreuses ressources disponibles, ce langage a par ailleurs l'avantage d'être compris par le navigateur, et peut donc se greffer aux projets que vous aurez déjà réalisés en HTML et CSS.

  • Pratiquer autant que possible

Quelque soit le langage que vous choisissez d'apprendre, il est très important de pratiquer au maximum. Un peu comme en pâtisserie, discipline où la théorie et la précision sont parfois plus présentes que dans d'autres domaines de la cuisine, la programmation vous fera découvrir de nombreux nouveaux concepts, avec des règles à respecter, parfois par convention mais souvent pour de très bonnes raisons. Il est très facile de consommer des tutos, cours et autres contenus d'apprentissage en se disant qu'on les a compris.
Ceux qui ont déjà fait de la pâte feuilletée connaissent le grand pas qu'il y a entre avoir compris et savoir faire, et cela se retrouve aussi en programmation : ce n'est qu'en mettant les mains dans le cambouis que vous pourrez apprendre à programmer et vous améliorer. Essayer, se tromper, faire marche arrière, lire les messages d'erreur, se documenter, sont autant de gestes indispensables à votre apprentissage, et c'est par la répétition qu'ils deviendront petit à petit des réflexes capables de vous sortir de toutes les situations.

  • Coder avec d'autres
Deux personnes travaillent sur un ordinateur

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le code n'est pas nécessairement une activité solitaire, et même des développeur·se·s de métier bénéficient du fait de coder à plusieurs. Il est donc important de pouvoir intégrer d'autres personnes dans votre apprentissage, quelque soit la forme que cela peut prendre.

On peut ainsi coder avec une autre personne, en suivant les principes de la programmation en binôme ou pair-programming : une seule personne a le clavier et rédige le code, l'autre s'attelant à déceler les éventuelles erreurs ou à proposer d'autres façons de faire. Les rôles s'échangent régulièrement, et ce principe peut être élargi à des groupes de plus de deux personnes (on parle alors de mob-programming).

Il existe également de nombreux évènements pour les développeur·se·s - parfois appelés les Meetups, du nom d'une des plateformes permettant leur organisation. Il peut s'agir de présenter un nouvel outil proposé par une entreprise, mais ce sont souvent surtout des occasions pour des personnes de se rassembler autour d'un langage, d'une thématique ou tout simplement d'un apprentissage communs. Certains évènements sont pensés spécifiquement pour les débutants, alors qu'à d'autres vous croiserez des développeur·se·s de tous niveaux. Echanger avec d'autres personnes, lire leur code, voir comment elles font les choses sont autant de sources d'apprentissage possibles.

Quelque soit l'approche que vous choisissez, n'hésitez pas à vous fixer de tous petits objectifs incrémentaux afin d'apprécier votre progression, et à vous concentrer sur ce qui vous motive : une application pour votre quotidien, un site web pour parler d'une cause qui vous tient à coeur, etc.


En savoir plus sur Ada Tech School...

Ada Tech School est une école d’informatique accessible aux débutants. Elle s’appuie sur une pédagogie alternative, approchant le code comme une langue vivante, ainsi que sur un environnement féministe et bienveillant. Elle doit son nom à Ada Lovelace qui fut la première programmeuse de l’histoire.

L’école est située à Paris et accueille chaque promotion pour deux ans. Après neuf mois de formation les étudiants sont opérationnels et prêts à réaliser leur apprentissage - rémunéré - pendant douze mois dans une des entreprises partenaires de l’école comme Trainline, Deezer, Blablacar ou encore Botify. Aucun pré-requis technique n’est exigé pour candidater. Il suffit d’avoir plus de 18 ans. La sélection se fait en deux temps : formulaire de candidature puis entretien avec une réponse sous 2 semaines.

Alya Amarsy

Directrice de la Pédagogie

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.