"Le Jeu de la Dame" : portrait d'une femme inspirante qui casse les codes

Pédagogie janv. 08, 2021

Aujourd'hui, nous allons te parler de la fameuse série "le Jeu de la Dame" qui a eu le vent en poupe et qui nous intéresse surtout parce qu'elle parle de féminisme et d'un domaine très masculin : les échecs.

Au même titre que l'informatique, ce secteur laisse peu de place à la gente féminine, qui occupe seulement 12% des places en compétition, rapporte Le Point.

La série nous a marquées également car elle met en avant un rôle modèle pour les jeunes femmes d'aujourd'hui. (Bon et puis les tenues de l'héroïne Beth aussi sont incroyable mais ce n'est pas l'objet de l'article !)

Beth Harmon, l'héroïne du Jeu de la Dame, une mini-série Netflix

Le pitch est simple : une jeune femme orpheline au passé difficile se prend de passion pour les échecs et développe un don incroyable pour ce jeu intellectuel. Elle devient la seule et unique championne féminine. La série révèle sa personnalité compliquée et son addiction à la drogue et à l'alcool. Mais elle met surtout en avant la personnalité d'une jeune femme douée et déterminée à vivre de sa passion, peu importe les obstacles liés à son genre.

Nous croyons qu'il est important de pointer du doigt les effets positifs de cette fameuse série (car il y en a énormément) mais aussi de montrer qu'Elisabeth Harmon, l'héroïne de la série, n'est pas représentative de la société et peu en décourager certain·e·s. Il est aussi intéressant de faire un parallèle avec le monde de l'informatique, qui est un univers aussi très masculin. Retour sur ce rôle modèle controversé.

Le pouvoir d'influence des séries

Aujourd'hui, des millions d'utilisateurs ont accès à des films et des séries en ligne, grâce au pouvoir de l'informatique. Toi aussi, tu dois sûrement être un·e adepte de Netflix, qui a pris de l'ampleur pendant le confinement.

Tu as pu d'ailleurs voir la fameuse série "Sex Education" , qui a largement aidé à démocratiser la sexualité des jeunes et notamment le plaisir féminin, encore très tabou.

Cette série a aussi permis d'exposer les complexes dont souffrent les jeunes femmes et hommes face aux injonctions de la société. Elle a aussi largement parlé des différents types de sexualités : pansexuels, hétérosexuels, bisexuels, homosexuels et asexuel.

Netflix est aussi allé plus loin en accompagnant la série d'un "Petit Manuel d'éducation sexuelle" avec la collaboration de Charlotte Abramow, une photographe et réalisatrice belge engagée dans le féminisme.

Être une femme intelligente et réussir sans être un génie parfait, by Terra Fémina¨

Une étude de 2017 démontre aussi les nombreux effets des séries médicales comme Urgences ou Grey's Anatomy sur le comportement des individus :

  • Augmentation des donneurs d'organes
  • Meilleure prévention contre le cancer

Il est donc bien clair que les plateformes de streaming de séries et de films sont des influenceurs incontestables de notre époque. Elles sont d'une aide précieuse dans les combats pour l'égalité et la tolérance et permettent une mise en lumière de modèles pour les jeunes hommes et femmes en plein épanouissement.

Comme l'explique Anne de Bagneux, Directrice de la Stratégie et de la Transformation chez Transdev, il est nécessaire de montrer l'exemple et de rendre compte de son expérience. Pour elle, plus que les lois, c'est la prise de parole et la création de modèles qui permettent aux femmes d'être légitimes, de rêver, de rendre populaire des qualités encore dites "féminines" alors qu'elles sont simplement humaines.

Son optimiste se ressent lorsqu'elle observe l'émulation de cette année 2020 autour du sujet du genre. Et elle a raison d'y croire, surtout avec la sortie de cette nouvelle mini-série Netflix féministe qui a fait fureur : "Le Jeu de la Dame" .

Beth Harmon : une femme d'influence positive sur les problématiques de genre

Depuis sa sortie, la série "le Jeu de la Dame" est devenue une référence Netflix. En effet, 62 millions de foyers dans le monde au moins se sont pris de passion pour cette mini-série.

Cette série n'a pas été inventée de toute pièce, il s'agit d'une adaptation d'un livre nommé également Le Jeu de la Dame (The Queen's Gambit), publié en 1983 racontant l'histoire d'une femme passionnée d'échecs et qui deviendra championne du monde dans les années 1960. Ce livre est devenu en 2020 un best-seller, alors qu'il n'avait jamais connu un tel succès durant les 40 dernières années.

Se faire entendre, se montrer, exister en tant que personne, by Behance

D'autres chiffres vont aussi te permettre de te rendre compte de l'impact de cette série novatrice :

  • le site de jeu d'échecs en ligne Chess.com ne cesse de voir des nouveaux adhérents : un bond de 500%
  • Les inscriptions de femmes sur le site Chess.com sont en hausse de 15% depuis la sortie de la série
  • Les fabricants d'échiquiers ont indiqué une augmentation des ventes de plateaux entre 215% et 1000%
  • les recherches Google concernant ce jeu stratégique n'ont cessé de grandir, rapporte Le Monde.

Il faut donc se réjouir d'un tel succès, surtout lorsqu'une série a un impact sur les problématiques de genre, sur la confiance des jeunes femmes d'aujourd'hui. Elles doivent pouvoir rêver et faire partie des meilleures, surtout dans des domaines qui sont imprégnés de stéréotypes comme les échecs et l'informatique.

Beth Harmon est devenue un super-modèle pour la gente féminine et est la preuve que les femmes ont leur place dans des domaines très masculins, à l'image de l'informatique.

Beth Harmon, une femme "génie" peu accessible

Si tu as regardé cette série (à voir, on recommande évidemment !), tu as du te rendre compte de l'intelligence hors normes de Beth Harmon. En effet, elle est dépeinte comme une personne jouissant d'un don inouï pour les échecs. Or il ne faut pas obligatoirement être un génie pour réussir dans la vie !

Être femme et réussir ne signifie pas être parfaite, by Icanvas

De manière générale, les femmes manquent de rôles modèles, c'est à dire de personnes inspirantes qui peuvent les pousser à devenir des personnes épanouies dans leurs métiers et dans leurs vies. On pense souvent que ces rôles modèles doivent être des exemples, parfaits en tous points. Or il peut aussi y avoir des rôles modèles qui sont des personnes imparfaites, des personnes accessibles possédant des défauts et ayant essuyé des échecs, tout en restant géniales.

Ces modèles permettent eux aussi aux femmes de briser le plafond de verre des inégalités de genre. Nous avons d'ailleurs dédié un article sur ces femmes inspirantes en t'expliquant l'importance d'une telle représentation féminine dans l'informatique.

Beth Harmon est une personne troublée et sujette à des addictions. Mais comme le rappelle Andreaa Nacrotescu dans un article de France Culture, "ce que montre la série, c’est plutôt une image que les gens ont du joueur d’échecs, qui serait troublé ou fou. Ce n'est pas quelque chose que j'ai pu observer dans la réalité." . Cette facette troublée de Beth est donc simplement un stéréotype propre au monde des échecs.

Cette série met surtout en image une "génie extrême", pour reprendre les propos de Sandra Laugier, aussi interviewée par France Culture. En effet, tout le monde est capable d'être brillant mais il faut souvent donner de sa personne, travailler, accéder à des formations.

Et, tu dois le savoir, les femmes peinent plus que les hommes à accéder à des postes de responsabilité et ce n'est pas parce qu'elles sont moins fortes que leurs homologues masculins. C'est simplement parce qu'elles sont très souvent encore discriminées, surtout dans des domaines masculins comme les échecs et l'informatique.

L'héroïne du "Jeu de la Dame" souffre donc du syndrome dit "Marie Curie" . Tu dois forcément connaître cette femme scientifique ? Bien qu'elle soit incroyablement douée et qu'elle ait reçu un double prix Nobel, elle n'a pas été la seule à oeuvrer dans le domaine. Pourtant, on ne retient qu'elle.

L'exemple type de la femme génie, by massivesci 

La tech et l'informatique ont leur panoplie de femmes expertes en la matière. Par exemple, nous aimons mettre en avant Ada Lovelace, l'inventrice du premier algorithme ou encore Hedy Lamarr, qui a conçu, avec l'inventeur George Antheil, un système de communication radio novateur, à l'origine du wifi d'aujourd'hui. Si tu veux connaître de nombreuses femmes piliers dans le domaine de l'informatique, nous avons mis en ligne une exposition gratuite des femmes dans l'informatique.

Ada LoveLace, un figure emblématique de l'informatique très peu connue, by OpenCulture 

Cette série laisse donc croire que pour se faire une place dans un domaine masculin comme les échecs et l'informatique, il faut nécessairement être excellent, doté d'un don ou d'une intelligence hors normes. Beth Harmon est donc un modèle très peu accessible ni représentatif.

Il est important que tu puisses aussi te comparer à des modèles de tous les jours qui oeuvrent dans des domaines masculins, à l'image de l'informatique, comme par exemple :

  • Ta soeur qui a un poste à responsabilité chez Deezer
  • La mère d'un copain qui exerce en tant qu'ingénieure chez Blablacar

Ces types de rôles modèles se développent de plus en plus grâce à la médiatisation de nombreuses femmes, notamment dans l'informatique. Mais cette évolution est loin d'être encore terminée.

L'important à retenir est qu'une plateforme numérique comme Netflix, qui a une très grande influence, peut délivrer des messages positifs pour la société et oeuvrer contre les problématiques de genre. Nous te faisons juste remarquer qu'il est normal que tu te sentes un peu découragée face au génie de Beth Harmon.

Le parallèle avec le monde de l'informatique, un secteur encore très masculin manquant de rôles modèles

Le Jeu de la Dame a démontré l'influence des rôles modèles. Pourtant, ces modèles féminins sont encore trop peu nombreux, ceci dans quasiment tous les domaines.

Dans l'informatique comme pour les échecs, c'est pire :

  • Déjà car il s'agit d'un environnement très peu féminin et qui subit de nombreux stéréotypes, ce qui décourage d'avance les jeunes femmes.
  • Puis, car il s'agit d'un univers technique et que la technique est enseignée de manière complexe dès l'école primaire. C'est pourquoi nous avons décidé chez Ada Tech School de montrer que le code est un langage et qu'il n'est pas plus difficile d'apprendre une langue étrangère qu'une ligne de code. C'est d'ailleurs en s'inspirant de la pédagogie Montessori que nous arrivons à apprendre de manière ludique l'informatique.
Un cours de code chez Ada Tech School

Des organismes comme 50inTech ou encore le collectif Sista oeuvrent chaque jours pour permettre une réelle mixité dans le monde de l'informatique et des nouvelles technologies. Elles mettent en lien les femmes du domaine de la tech et se battent pour offrir une véritable visibilité à ces working-girl. Et ce n'est pas tout ! Ces associations et entreprises incubent et encouragent le financement de start-up dans l'informatique conçues et dirigées par des femmes.

Tu peux le voir, cette année 2020 a eu ses avantages et le féministe rentre peu à peu dans les moeurs. Notre société a besoin de films et de séries avec des héroïnes inspirantes, de cheffes d'entreprises médiatisées, de transmission à l'école, de culture féministe pour évoluer positivement notamment pour des univers encore très masculins, comme l'informatique.

Nous avons eu ici la preuve qu'une mini-série Netflix a clairement influencé un domaine masculin et c'est important de le remarquer !

N'hésite pas à participer à une conférence de présentation en ligne d'Ada Tech School, elle te permettra de mieux comprendre notre pédagogie et notre programme pour devenir un·e développeur·se brillant·e et engagé·e.

À propos d'Ada Tech School

Ada Tech School est une école d’informatique d’un nouveau genre. Elle s’appuie sur une pédagogie alternative, approchant le code comme une langue vivante, ainsi que sur un environnement féministe et bienveillant. Elle doit son nom à Ada Lovelace qui fut la première programmeuse de l’histoire.

L’école est située à Paris et accueille chaque promotion pour deux ans. Après neuf mois de formation les étudiants sont opérationnels et prêts à réaliser leur apprentissage - rémunéré - pendant douze mois dans une des entreprises partenaires de l’école comme Trainline, Deezer, Blablacar ou encore Botify. Aucun pré-requis technique n’est exigé pour candidater. Il suffit d’avoir plus de 18 ans. La sélection se fait en deux temps : formulaire de candidature puis entretien avec une réponse sous 2 semaines.

Salomée David Baousson

Chargée de Contenus

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.