Pourquoi faire une reconversion en informatique ?

Tech mars 30, 2022

Licenciement, marché en crise, perte de sens, burn-out ou simple lassitude... Nombreux sont les moteurs d’une reconversion professionnelle. Aujourd’hui, 49% des Français effectuent ou ont déjà effectué une reconversion professionnelle, et 46% des actif·ve·s se disent prêt·e·s à se reconvertir vers les métiers du numérique. Pourquoi la reconversion informatique attire-t-elle tant ? Garantie de l’emploi, qualité de vie et secteur stimulant… Réponses dans cet article !

Faire sa reconversion informatique pour trouver un métier qui recrute

reconversion informatique
Le développement web en tête des domaines de compétences les plus recherchés en 2021 dans la Tech - Source Bluecoders
La crise sanitaire a été un accélérateur du nécessaire passage au digital pour de nombreuses organisations. On le constate chaque jour, plus aucun secteur n’échappe au numérique et les entreprises sont à la recherche constante de spécialistes capables de les accompagner.
Lahouari Merabti, Délégué régional Agefiph Île-de-France

Dans le monde post-covid, l’informatique ne connaît pas la crise…Aujourd’hui, près de 78% des entreprises recherchent des profils ayant des compétences en développement informatique. En 2021, 80 000 emplois étaient à pourvoir dans le secteur du numérique, et 191 000 devraient l’être en 2022.

Les métiers de la tech recrutent massivement, c’est pourquoi les personnes en quête d’une reconversion fiable et viable s’y tournent volontiers. Selon l’APEC, le métier de développeur·se web était le métier le plus recherché par les recruteur·se·s en 2021.

Parmi les métiers de l’informatique qui recrutent le plus, tu trouveras les incontournables Développeur·se Front-End, Back-End ou full stack, mais aussi les DevOps, Ingénieur·es en cybersécurité, Data Scientist, Ingénieur·es en intelligence artificielle ou encore Spécialistes du Cloud Computing.

Si tu as décidé de faire une reconversion informatique, tu n’auras donc aucune peine à trouver ton premier emploi !

Se reconvertir dans l’informatique pour garantir son avenir

reconversion informatique
Une bonne qualité de vie grâce aux métiers de l'informatique - Illustration

Selon une étude, de mauvaises conditions de travail, le burn-out, la dépression et autres problèmes de santé figurent parmi les motifs majeurs d’une reconversion professionnelle.

L’objectif de la reconversion est de gagner en liberté et de mieux concilier vie professionnelle et privée ainsi que l’obtention d’une meilleure rémunération.

Si tu en fais partie, on a une bonne nouvelle pour toi. La reconversion informatique coche toutes les cases ! En travaillant dans le numérique, tu pourras profiter de ces avantages de taille :

  • Travailler en télétravail partiel ou full remote, grâce aux conditions de travail flexibles offertes par le numérique. Un véritable atout pour les personnes qui ont des enfants à charge !
  • Vivre la vie de digital nomad, soit travailler en voyageant. Le rêve de tous les baroudeur·se·s dans l’âme ! Le métier de développeur·se est sans conteste l’un des plus prisés pour les adeptes de ce lifestyle.
  • Profiter d’une bonne qualité de vie grâce aux salaires élevés qu’offrent les métiers du numérique (minimum 30k pour un·e junior). L’insécurité financière est l’une des inquiétudes principales des personnes sur le point de se reconvertir. Grâce à une reconversion en informatique, la question financière ne sera plus un frein.
  • Se projeter sereinement dans le futur grâce à une garantie de l’emploi inégalée et des perspectives d’évolution stimulantes. Dans la tech, tout va vite. En quelques années seulement, un·e développeur·se junior peut espérer devenir, par exemple, DevOps.

Les métiers du numérique se caractérisent par leur flexibilité et leur sécurité. Ils répondent ainsi aux besoins les plus importants des personnes en reconversion.

L’informatique, une reconversion qui a du sens

reconversion informatique
Diariata N'Diaye, fondatrice d’App-Elles, une appli qui sauve les femmes

L’ennui et le manque de sens au travail figurent en tête de liste des motifs de la reconversion. Le besoin de se sentir plus utile est un sentiment partagé par grand nombre des futur·e·s reconverti·e·s.

Quand tu penses aux métiers utiles, tu imagines peut-être spontanément ceux des associations humanitaires, du social ou de la santé. Toutefois, l’informatique est aussi un secteur dans lequel tu pourras retrouver du sens dans ton travail !

Apprendre à coder, c’est plus que rester passif·ve derrière son ordinateur. C’est être en mesure de mettre ses compétences au service de projets engagés, tels que ceux promus par la Tech4Good.

Camille Marini, CTO d’Owkin, a créé une start-up qui développe des algorithmes permettant de prédire la sévérité de pathologies chez certains patients. Elle a notamment mis son IA au service des hôpitaux dans la lutte contre le Covid-19.

Diariata N'Diaye, une artiste et activiste engagée, a quant à elle fondé App-Elles, la première application de lutte contre les violences sexistes et sexuelles qui permet de sauver des vies grâce à un service de géolocalisation mobile.

Comme ces femmes inspirantes, la reconversion informatique te permettra, si tu le souhaites, de changer le monde grâce au code ! Les métiers du numérique sont inspirants et tournés vers les autres. Dans une société hyperconnectée, le meilleur moyen d’avoir un impact positif, c’est de surfer sur la vague des nouvelles technologies !

De plus, le code est une activité sociable, qui rassemble des communautés actives et passionnées. L’entraide, le réseau et le partage font partie intégrante du quotidien des devs à travers le monde.

reconversion informatique
Les métiers de la tech sont tournés vers les autres et le monde

La reconversion informatique en 6 portraits d'apprenant·e·s d'Ada Tech School


Parce que des cas concrets valent mille mots, voici 6 portraits d’apprenti·e·s qui effectuent leur reconversion informatique à Ada Tech School !

Camille Lafrance, de journaliste à software engineer

Camille Lafrance, alternante issue d'une reconversion en informatique

Camille a étudié les Lettres et est diplômée d'une école de journalisme, un métier qu'elle a exercé pendant 4 ans. Pour de meilleures perspectives d’avenir et davantage d’opportunités, elle a décidé de faire une reconversion informatique. Elle est aujourd’hui software engineer apprentice chez le partenaire Swile d’Ada Tech School et se concentre sur son apprentissage technique tout en portant un regard confiant vers le futur. Si elle a pu trouver sa place au sein d’Ada Tech School, c’est car l’école dispense une formation flexible et sans aucun pré-requis, tout en ouvrant ses bancs aux femmes qui sont de plus en plus nombreuses à se reconvertir dans l’informatique.

Zineb Abdellaoui, de doctorante et enseignante en finances à software developer

Zineb, alternante issue d'une reconversion en informatique

Zineb a quitté ses élèves à la fac pour se tourner vers un secteur d’avenir incontournable à ses yeux, la programmation. Aujourd’hui, elle est apprentie software developer chez le partenaire d'Ada Tech School, Tarides, et envisage de se spécialiser dans la cyber-sécurité. Dans le cadre de sa reconversion informatique chez Ada Tech School, elle apprécie l’apprentissage par le faire permis par la pédagogie Montessori.

Marine Lenoir, d’assistante marketing et communication à développeuse

Ancienne étudiante en langues étrangères, Marine travaille pendant 9 ans dans le secteur du tourisme avant d’être appelée par le dynamisme du secteur numérique et d'entamer sa reconversion informatique.

Il est impossible de s'ennuyer dans ce secteur, il est plein d’opportunités. Les métiers de la tech sont passionnants. Si on aime relever des défis, travailler en équipe, acquérir de nouvelles compétences et connaissances en permanence, la tech est le secteur parfait !

Son cœur bascule entre les métiers de développeuse front-end et back-end, sur lesquels elle se forme aujourd’hui. Son ambition est de rejoindre un projet Tech4Good, afin de trouver du sens dans son travail.

Oser faire une reconversion est compliqué, surtout quand on est une femme souhaitant s'orienter vers le métier de développeuse. Ada Tech School offre le cadre bienveillant dont on a besoin lorsqu'on se lance dans l'aventure de la réorientation. C'est avant tout une école qui prône l'inclusion et la diversité dans la tech, c'est très rassurant. Et si on a peur de retourner comme moi sur les bancs de l'école, à Ada Tech School, ce n'est pas le cas. Pas de cours théoriques, pas de compétitions, on s'auto-évalue, on apprend en cherchant par soi-même, en réalisant des projets en binôme ou en groupes. Le tout encadré par des développeur·e·s professionnels pendant 9 mois, avant de partir 12 mois en alternance. C’est une véritable opportunité et un beau tremplin vers le marché du travail !

Flora Hommand, d’artiste et conseillère de vente à développeuse

Flora, alternance en reconversion en informatique

Ancienne étudiante aux Beaux Arts, Flora a découvert la programmation grâce au code appliqué à l’art dans le cadre de ses études. Au-delà de cette dimension créative, la programmation informatique est aussi pour elle le moyen de se rendre utile en répondant à des besoins concrets. Elle est actuellement apprentie en développement front end chez Jellysmack, une entreprise qu’elle a pu intégrer grâce au réseau partenaire d’Ada Tech School. Elle aspire mettre ses compétences au profit de son inspiration artistique en parallèle d’une activité porteuse de sens.

Cyril Luong, de moine à data engineer

Cyril, apprenant chez Ada Tech School entamant sa reconversion en informatique

Après dix ans dans l'écosystème Réseaux Cybersécurité, Cyril quitte tout pour devenir moine en 2012. La crise sanitaire l’a poussé à retrouver une activité salariée, une tâche ardue après 10 ans passés cloîtré dans les monastères. Le secteur évolue vite et de nombreux langages ont vu le jour. Dans le cadre de son PPAE avec le CEP Pôle Emploi, il décide d’entamer une reconversion informatique chez Ada Tech School, afin de retrouver du travail dans le Data Warehouse. La pédagogie Montessori proposée par l’école l’a aidé à s’ouvrir aux autres grâce au travail d’équipe bienveillant, un soft skill indispensable à la société du futur. Son objectif est une spécialisation dans la DATA et l’AI pour travailler chez Méta et y semer une graine éthique.

Si tu veux sortir de ta zone de confort et que tu es prêt·e pour “l’Adaventure”, viens à “l’Adacademy”, et vois par toi-même !

Romain Basly, du marketing à une reconversion en informatique

Romain, apprenant chez Ada Tech School entamant sa reconversion en informatique

Romain a étudié les sciences politiques et le marketing avant de bifurquer vers l’univers des sondages, en intégrant un institut parisien en tant que chargé d’études. Un métier grâce auquel il programme des questionnaires web par l’intermédiaire d’une interface graphique qui lui paraît très limité et frustrante. Il décide alors d'entreprendre une reconversion dans l'informatique !

3 raisons l'ont poussé à sauter le pas :

  • "Un besoin croissant. Nous sommes en pénurie chronique de talents dans le domaine de l’informatique"
  • "Plus de choix. Me reconvertir dans l’informatique signifiait être plus en capacité de choisir mes futurs employeur·se·s, mon secteur, et ma contribution à la société"
  • "La dimension challenge. De manière incompréhensible et sans le recul, j’avais une image erronée des développeur·se·s. Pour moi, iels étaient soit des extra-terrestres, soit des génies des mathématiques, soit des gens bien plus intelligents que je l’étais. Jusqu'à ce que je comprenne que j’étais totalement capable d’apprendre à coder en faisant quelques heures du bootcamp de Colt Steele sur Udemy"

Encore en formation chez Ada Tech School, il songe pour le moment à se tourner vers le métier de développeur front-end tout en développant un intérêt croissant pour la blockchain.

Ada Tech School est clairement une formation adaptée pour les profils en reconversion. D’abord parce qu’apprendre le code est un apprentissage difficile, avec beaucoup de hauts et beaucoup de bas. Or, avec le format de 9 mois en présentiel + apprentissage de 12 mois en entreprise, ADA offre une expérience d’apprentissage suffisamment longue à mon sens pour faciliter l’insertion sur le marché du travail. Puis, beaucoup de projets sont réalisés à 2 voire 4-5 personnes : cela nous apprend à apprendre ensemble (savoir parler code, savoir gérer les succès ensemble, savoir gérer les frustrations, gérer les différents tempéraments des membres d’un groupe etc.).

La reconversion informatique est rapide et accessible à tous·tes

reconversion informatique
Tu peux rapidement réussir ta reconversion informatique

Si la reconversion professionnelle n’a pas d’âge, on note une plus forte tendance chez les jeunes de 24 à 34 ans. Pourtant, chez Ada Tech School, 50% des apprenant·e·s sont en reconversion et la moyenne d’âge se situe à 27 ans. Que tu sois en quête d’une école d’informatique post-bac hors parcoursup ou en recherche d'un nouveau domaine à explorer, tu trouveras ta place à Ada Tech School !

Le cursus offre 9 mois d’apprentissage à temps plein dans l’école puis 12 mois de formation en alternance. Cette professionnalisation permet non seulement de tester tes compétences en immersion dans une entreprise mais aussi de profiter d’une rémunération tout en te formant.

Des aides sont prévues pour t’aider à financer ton parcours, que tu sois en reconversion professionnelle, demandeur·se d’emploi ou en poste !

Le code est une discipline ouverte à toutes et à tous, dans laquelle tu peux progresser rapidement. Ada Tech School s’engage à rendre le code accessible dans une école ouvertement féministe. Inscris-toi à nos événements ou télécharge notre brochure pour en savoir plus !

La formation t'intéresse mais tu ne sais pas encore si le métier de développeur·se est fait pour toi ? Fais notre QUIZZ en ligne en cliquant ici.

[WEBINAR] Les bonnes question à se poser avant de devenir développeur·se

À propos d'Ada Tech School

Ada Tech School est une école d’informatique inclusive, qui forme au métier de développeur·se en 21 mois. Elle a deux campus : Paris et Nantes (ouverture octobre 2022). Au sein de l'école, les apprenant·e·s apprennent en faisant grâce à une pédagogie alternative inspirée de Montessori, approchant le code comme une langue vivante, et favorisant la collaboration et l’entraide grâce à des projets collectifs. L’école doit son nom à Ada Lovelace, qui fut la première programmeuse de l’histoire.

Après neuf mois de formation, les étudiant·e·s sont opérationnel·le·s et prêt·e·s à réaliser leur apprentissage - rémunéré - pendant douze mois dans une des entreprises partenaires de l’école (Trainline, Deezer, Blablacar, JellySmack, Back Market, ...).

Aucun pré-requis technique n’est exigé pour candidater. Il suffit d’avoir plus de 18 ans. La sélection se fait en deux temps : formulaire de candidature puis entretien avec une réponse sous 2 semaines. Pour plus d’informations sur la formation, télécharge notre brochure de présentation.

Joana D.

Chargée de contenus

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.