Les 7 qualités indispensables d'un·e développeur·se à mettre en avant en entretien

Tech janv. 21, 2021

Aujourd'hui, l'informatique est partout. Avec la digitalisation de notre société, les nouveaux moyens de communication qui ont pris de l'ampleur pendant la crise et les nouvelles technologies, les développeur·ses sont les privilégié·es du marché de l'emploi, même en période de pandémie.

En effet, dans un article concernant le sujet de l'emploi dans le monde du numérique, nous avons mis en avant l'augmentation faramineuse du taux d'embauche dans le seul secteur du numérique. Développeur·se, tu as donc l'opportunité d'être pris·e à de nombreux entretiens !  

Si tu cherches un métier source d'emploi mais aussi et surtout source de créativité, de challenge et dans l'ère du temps, tu sais vers quoi te tourner.

Lors d'un entretien d'embauche, les recruteur·ses te demanderont bien sûr tes compétences techniques en la matière : tu développeras alors tes spécificités, tes préférences, l'intérêt que tu portes à l'objet de l'entreprise. Mais surtout, tu mettras en avant tes soft skills, c'est à dire tes qualités humaines.

Or, certaines qualités collent particulièrement au métier de développeur·se et il faudra alors que tu les soulignes en entretien. Cet article est donc ici pour te faire un récap des soft skills à ne surtout pas oublier lors d'une première rencontre.

Quelles sont les qualités indispensables à mettre en avant lors d'un entretien pour intégrer une entreprise en tant que développeur·se?

Développeur·se, montre-leur tes meilleurs atouts !

Avoir un sens logique

Comme le rapporte justement easypartner, ne te mets pas la pression sur tes compétences techniques. En effet, les entreprises sont conscientes qu'un profil junior n'a pas en sa possession toutes les bases du développement informatique. Il est nécessaire de mettre le paquet sur tes qualités/soft skills en entretien.

Pour être sûr·es d'embaucher quelqu'un qui va apprendre vite, les recruteur·ses cherchent quelqu'un qui a un sens logique. Pourquoi ?

Car cette qualité leur permet de savoir que tu pourras passer d'un langage informatique à un autre sans trop de difficulté. Et ça, c'est la clé de réussite en tant que développeur·se.

Esprit d'équipe et empathie  

Lorsque tu travailleras en entreprise, tu seras confronté·e à de nombreuses personnes, dont certaines qui seront totalement étrangères à ton domaine d'activité.

Esprit d'équipe et communication

Pour être développeur·se, il est indispensable de faire preuve d'empathie face à l'incompréhension de ton interlocuteur mais aussi lorsque tu devras expliquer ton travail, qui n'est pas un langage universel.

De plus, le développement informatique se réalise de plus en plus en équipe, grâce à la méthode du peer programming qui a le vent en poupe et qui a démontré ses qualités. C'est pourquoi il est nécessaire d'avoir de réelles capacités d'écoute et de communication pour éviter de passer ta vie à t'embrouiller avec tes collègues.

La curiosité

Le développement informatique est un domaine en perpétuelle évolution. Il faut donc aimer apprendre, découvrir de nouveaux langages. En bref, être friand de nouvelles connaissances.

Pour être une développeur·se de qualité, il faut que tu sois en permanence à l'affût des dernières avancées techniques, que tu fasses régulièrement de la veille, que tu aimes communiquer avec tes pairs, tester de nouveaux langages. Il s'agit d'une qualité primordiale !

Partir en aventure

Quelque part, les recruteur·ses cherchent des aventuriers de la tech, des personnes intéressées par le domaine, qui peuvent passer des heures à scruter la dernière nouveauté capable de donner un coup de neuf à un logiciel en désuétude. Cela te permettra aussi de mettre en avant ton esprit d'initiative.

La ténacité

En tant que développeur·se, tu risques de te heurter à certaines difficultés : intégrer un code étranger, chercher à abolir un biais discriminant, corriger des erreurs de programmation.

Force et détermination, les clés d'un bon développeur

Les recruteur·ses cherchent donc une personne capable de se creuser les méninges longtemps pour régler une problématique de ce type. Et pour cela, il va falloir que tu laisses ton égo de côté, que tu demandes conseil tout en cherchant des réponses par toi même.

Dans le développement informatique, il est donc nécessaire d'être tenace, ce qui veut positivement dire que tu aimes relever des challenges.

L'autonomie

Même si le travail en équipe se développe dans les métiers de la programmation, il n'est pas question de passer ta journée à quémander des informations à tes supérieur·es ou tes collègues.

Savoir gérer une situation avec calme et sérénité, by La Boîte Verte

C'est pourquoi les recruteur·ses recherchent avant tout quelqu'un d'autonome, qui ne pose pas des questions à tord et à travers. Le tout est d'être pro-actif, c'est à dire de chercher des informations et te documenter toi-même pour résoudre un problème.

Bien sûr, tu pourras demander de l'aide de nombreuse fois mais il faut le faire de manière proportionnée. Sinon, tu risques de rapidement te faire balader par ton·ta lead-développeur·se.

La patience

Quand tu seras devant un logiciel à développer, tu feras sûrement face à des erreurs, de l'incompréhension, tu devras relire ton code régulièrement, rendre compte à tes supérieurs de ton travail. Tout cela est un travail de longue haleine et cela demande donc forcément de la patience.

Puis, tu mettras parfois du temps à comprendre comment corriger tes erreurs et dans ce cas, il est inadmissible de lâcher l'affaire en jetant ton ordinateur à la poubelle ou en posant ta lettre de démission. On a confiance en toi, tes qualités feront de toi une personne tenace qui ne quitte pas le navire à la première difficulté.

Un esprit d'analyse

Comme rapporte Nicolas Hachet, un professionnel d'internet et des nouvelles technologies, un·e bon·ne développeur·se doit prendre le temps de réfléchir avant de foncer tête baissée sur son clavier. En effet, être trop rapide et peu consciencieux peut être dangereux. Personne ne veut naviguer sur une plateforme remplie de fautes de programmation ou de biais discriminant.

observer, analyser et anticiper

De plus, en écrivant ton code, il est nécessaire d'anticiper et de penser aux futures fonctionnalités. Cela passe par une analyse large de la situation et du logiciel à coder. Tu rendras un travail rigoureux et adaptable aux changements. Et ça, ça n'a pas de prix !

Tu as maintenant les clés en main pour gérer ton entretien d'embauche en tant que développeur·se. Le tout est de montrer aux recruteur·ses que tu es rigoureux·se et engagé·e dans ton travail, d'où l'importance des soft skills.

Si tu te reconnais dans cette description, tu peux participer à une conférence en ligne d'Ada Tech School ou télécharger notre brochure de présentation. Notre école de code inclusive et féministe met tout en oeuvre pour t'aider à développer tes qualités humaines et des compétences techniques en toute bienveillance.

À propos d'Ada Tech School

Ada Tech School est une école d’informatique d’un nouveau genre. Elle s’appuie sur une pédagogie alternative, approchant le code comme une langue vivante, ainsi que sur un environnement féministe et bienveillant. Elle doit son nom à Ada Lovelace qui fut la première programmeuse de l’histoire.

L’école est située à Paris et accueille chaque promotion pour deux ans. Après neuf mois de formation les étudiants sont opérationnels et prêts à réaliser leur apprentissage - rémunéré - pendant douze mois dans une des entreprises partenaires de l’école comme Trainline, Deezer, Blablacar ou encore Botify. Aucun pré-requis technique n’est exigé pour candidater. Il suffit d’avoir plus de 18 ans. La sélection se fait en deux temps : formulaire de candidature puis entretien avec une réponse sous 2 semaines.

Salomée David Baousson

Chargée de Contenus

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.